Bienvenue dans l’ère de l’« Industrie 4.0 »

Alors qu’elle avait perdu près de 1 900 usines depuis la crise de 2008, la France crée à nouveau plus d’industries qu’elle n’en ferme. En effet, depuis mars 2016, l’Observatoire de l’investissement Trendeo a recensé 82 créations contre 75 fermetures. Un solde positif qui ne pourra cependant compenser le nombre d’usines perdues qu’au bout de 21 ans. Ces nouvelles ouvertures d’entreprises ne débouchent également plus sur des créations d’emplois aussi importantes qu’auparavant. On constate ainsi en 2016, une baisse des embauches de 40 % en moyenne sur les nouveaux sites industriels. La réindustrialisation va en effet de pair avec une robotisation massive des postes de travail. C’est ce que les industriels appellent l’ « usine du futur » ou la quatrième révolution industrielle.

La première révolution industrielle était celle de la machine à vapeur à la fin du XVIIIe siècle, la deuxième, celle de l’électricité à la fin du XIXe et la troisième, l’informatique au début des années 70. L’« Industrie 4.0 » consiste à transformer le modèle industriel en un modèle ultra-automatisé grâce aux nouvelles technologies de la robotique, de la réalité augmentée, de l’impression 3D, de la simulation numérique, de l’Internet industriel, etc.

60% des employés affirment que leur lecteur de codes-barres est inefficace
34% des Européens plébiscitent le PC hybride