Jacques-Benoit Le Bris : « Améliorer l’agilité métier »

Avenir de l’IT : Solvay, Groupe international de chimie et de matériaux avancés, continue activement son développement dans 53 pays à travers le monde.

Mais comment est organisée sa Direction des Systèmes d’Information – évidemment mondialisée – et quelles sont ses grandes orientations? Entretien avec Jacques-Benoit Le Bris, DSI du groupe Solvay, membre du Cigref et l’EBG.

ZDNet.fr – Comment s’organise Solvay s’agissant de son système d’information, suite notamment aux acquisitions importantes comme celle de Rhodia ou, tout récemment, de l’américain Cytec, spécialiste en matériaux composite racheté fin 2015 ?
Jacques-Benoit Le Bris – Cytec constitue un bon exemple. Son intégration est en cours, s’agissant de l’infrastructure IT comme des applications métiers. Au niveau central, la DSI groupe dispose d’un ‘core-system’ pour assurer le bon fonctionnement des priorités « régaliennes« .

Notre premier objectif consiste à délivrer des process administratifs et opérationnels au moment de la fusion, en tenant compte d’une période de transition qui s’impose. Dans le cas de Cytec ($2 milliards de chiffre d’affaires et environ 4 600 personnes en 2014), l’intégration a pu être gérée en 6 mois pour certains domaines et pourra demander jusqu’à 3 ans pour d’autres sujets plus complexes.

Bienvenue dans l’ère de l’« Industrie 4.0 »
60% des employés affirment que leur lecteur de codes-barres est inefficace