L’hôtellerie-restauration et le commerce en Europe misent sur les tablettes !

Quête d’efficacité, de productivité, optimisation du service rendu au client… de plus en plus de secteurs d’activité dotent leurs collaborateurs de tablettes tactiles. Décryptage.

Les atouts des tablettes tactiles dans nos vies personnelles nous paraissent évidents : convivialité, praticité, ergonomie… Comment s’étonner dès lors que les tablettes soient de plus en plus souvent utilisées dans les milieux professionnels ? Si l’on s’en réfère à une récente étude intitulée « Rethinking Retail : The Tablet Revolution », menée par l’institut IDC, il apparaît que près de 50% des répondants sont déjà utilisateurs de tablettes.

Cette enquête, menée parallèlement en France, en Allemagne et au Royaume-Uni, révèle ainsi que les entreprises de vente au détail et de commerce de gros prévoient un taux d’adoption qui devrait passer à 15 % de l’ensemble des appareils informatiques déployés dans ces secteurs d’activité, d’ici 2018 !

Lorsque l’on observe dans le détail les résultats de l’étude, ces derniers révèlent que le secteur de l’hôtellerie-restauration se distingue par un taux d’adoption nettement supérieur. Les tablettes y représentaient déjà 12% de l’ensemble des équipements informatiques en 2015 et pourraient atteindre 16% à l’horizon 2018. Au total, plus de 70 % des détaillants et 66 % des prestataires de services en hôtellerie-restauration interrogés ont indiqué qu’ils prévoyaient d’acheter des tablettes dans les deux prochaines années.

Les usages clés des tablettes

Sur les marchés professionnels, le hasard n’a pas sa place. Et si les tablettes tactiles sont ainsi plébiscitées, c’est qu’elles répondent à des impératifs majeurs.

« Les secteurs Hospitality et Retail ont conscience de la valeur ajoutée que les tablettes et les appareils hybrides peuvent leur choisir en termes de productivité et de service client », précise Luca Legnani, Responsable Marketing Europe – Secteurs Retail & Automotive, chez Panasonic.

Ainsi, les chiffres de l’étude « Rethinking Retail », mettent en évidence que 72 % des détaillants et 77 % des sociétés de l’industrie hôtelière envisagent de s’équiper de tablettes, en vue d’augmenter la productivité de leurs collaborateurs.

Au-delà de l’efficacité des équipes, les professionnels espèrent également un impact favorable sur les clients. 51 % des détaillants déclarent ainsi qu’ils s’attendent aussi à améliorer leur relation client (53 % sur le secteur Hospitality). Très matures sur le plan technologique, les participants à l’étude indiquent enfin de manière assez massive (41 % dans le retail et 38 % sur l’Hospitality) qu’ils utiliseront les tablettes pour répondre à des besoins professionnels non couverts par les postes informatiques classiques.

Des atouts professionnels indéniables…

Si elles répondent à un même esprit, tablettes grand public et tablettes professionnelles, ne sont pas confrontées aux mêmes enjeux ! Les professionnels du Retail et de l’hôtellerie appliquent par conséquent des critères de choix spécifiques. Ainsi, l’étude démontre que l’autonomie est prépondérante dans le choix de ces appareils et ce, pour 70 % des répondants, de même que la vitesse de charge. Ces deux caractéristiques sont renforcées par la possibilité d’échanger rapidement et facilement les batteries assurant une continuité de service indispensable ! La lisibilité en extérieur (55 %), les fonctions de sécurité (54 %) et les fonctionnalités vocales (54 % dans la distribution et 66 % dans l’hôtellerie) sont elles aussi essentielles, aux yeux des décideurs.

« Les utilisateurs doivent choisir des produits capables de répondre à la fois aux exigences de leur propre activité ainsi qu’aux enjeux de leur secteur. Le design, la fiabilité et les services d’assistance sont capitaux, de même que les aspects fonctionnels comme la robustesse de l’appareil, les batteries remplaçables et la possibilité d’intégrer des lecteurs de codes-barres ainsi que d’autres fonctions existantes sur les plates-formes que sont les tablettes », confirme Luca Legnani.

Bienvenue dans l’ère de l’« Industrie 4.0 »
60% des employés affirment que leur lecteur de codes-barres est inefficace